Meilleurs Voeux pour cette année 2016!

 

Unknown-1

 

Toute l’équipe du Coeur en Plus vous souhaite une excellent année 2016!

On vous souhaite avant toute autre chose la santé, mais aussi de pouvoir partager beaucoup de bons moments avec vos proches et ceux que vous aimez.

En 2016, comme depuis le début du mandat que vous nous avez confié nous serons auprès de vous, et nous défendrons nos valeurs et nos idées dans l’intérêt de tous les Lambersartois.

 

Coeur en Plus 2015

 

RAISONS DE NOTRE DEPART DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 DECEMBRE 2015

Monsieur le Maire,
Les Elections Régionales ont montré une fois de plus que les citoyens sanctionnaient de plus en plus les politiques politiciennes et leurs pratiques.
Ici à Lambersart, nous vous avons plusieurs fois alerté sur ce qui nous semble être un manque de respect de la Démocratie, de votre opposition, et donc des habitants.
Vous nous avez souvent raillé et rarement écouté, refusant tout dialogue constructif, tout en continuant à essayer de nous faire passer pour ce que nous ne sommes pas.
Ces derniers jours, vous avez dépassé les bornes. Et nous choisissons de réagir.
La liste pourrait être très longue mais nous avons choisi trois exemples : 
Premier exemple : Vous essayez à nouveau de nous faire accepter un PV du dernier Conseil Municipal qui ne reprend que 30% de vos propos. Quand, nous vous l’avons fait remarquer par le passé à plusieurs reprises, vous nous avez répondu que c’était une synthèse et que la loi vous y autorisait.

  Certes. Mais nous n’avons pas la même notion du mot synthèse. Car condenser des propos ne veut pas dire retirer les mots qui pourraient vous desservir, jusqu’à retirer des phrases complètes et des notions qui disparaissent totalement des comptes rendus. Ainsi dans le PV du jour, vos propos qui mettent en cause Martine Aubry par exemple, ou ceux où vous sous entendiez de manière explicite l’ignorance supposée de certains des membres de notre équipe, et qui restent des propos déplacés et condescendants, disparaissent totalement du compte-rendu. Idem sur les sujets immobiliers où vos déclarations sur tel ou tel sujet ont complètement disparu. Cela ne nous semble pas respecter la réalité, maladroit ou malhonnête nous laissons à chacun la liberté de choisir le mot qui lui convient.

 
Second exemple : Une fois encore, ce que vous appelez pudiquement « vos contraintes d’agenda » nous ont tous obligé à déplacer le conseil municipal. Cette fois, en nous prévenant par courriel le mardi après-midi pour le jeudi, et en fixant une nouvelle date en tout début de la période de vacances scolaires, vous avez poussé plus loin que d’habitude le manque de respect envers vos élus et les personnels administratifs. Vous qui prétendez sans cesse pouvoir gérer tant de chose en même temps, nous vous invitons à prendre exemple sur vos voisins qui exercent le même type de responsabilité, tout en planifiant leurs conseils parfois un an à l’avance. 

 
– Enfin troisième exemple, sur la dernière parution de votre journal de propagande payé par les contribuables, vous nous avez une fois encore attaqué, tout en faisant preuve d’une malhonnêteté intellectuelle incroyable et nous ne pouvons accepter cette nouvelle calomnie. Dans votre analyse des résultats vous faites l’amalgame entre le parti politique « Nous Citoyens » dont seul un de nos colistiers est membre et c’est son droit le plus strict, et les élus de « Lambersart le Cœur en Plus » qui réunissent des Lambersartois de sensibilités différentes sur un projet pour la ville et sur des valeurs dont vous incarnez de mieux en mieux l’antithèse. 

Au sein de « Lambersart le Cœur en plus », chacun est libre de s’exprimer ou de se présenter à des élections comme il l’entend en dehors du cadre municipal où nous réalisons un travail collectif. Ainsi certains de nos membres soutenaient l’action de « Nous Citoyens », d’autres soutenaient  Xavier BERTRAND, et ça vous ne vous pouvez pas l’ignorer. Et pourtant vous avez osé faire l’amalgame dans l’unique but de tenter de nous discréditer, c’est minable. Cette tribune est donc irrespectueuse et malhonnête

Elle vient compléter votre triste stratagème de communication qui essaye de nous faire passer pour des contestataires systématiques,  alors que nous proposons sans cesse de nouvelles choses que vous n’écoutez pas.
Nous passerons rapidement sur vos sous-entendus en conseil municipal, les railleries et quolibets de certains membres de votre équipe, la place laissée au strict minimum pour que nous puissions nous exprimer, ou autres stratagèmes d’un autre temps.
Nous ne perdrons pas non plus de temps à souligner vos pseudo-commissions ridicules censées élargir la consultation citoyenne là où vous n’êtes pas capable, en premier lieu, d’écouter et de travailler avec les représentants élus de votre opposition.

 
Parce que exaspérés par ce manque de respect permanent de notre équipe, et donc de près d’un Lambersartois sur deux qui vous ont pourtant clairement signifiés leur choix. 

 
Parce que vous ne respectez pas une certaine intégrité dans les procès- verbaux des conseils et que notre travail, ainsi que la sincérité des débats y sont galvaudés

 
Parce que nous voulons marquer fortement notre ras le bol, et vous rappeler que nous souhaitons travailler avec la majorité dans le respect des divergences de points de vue, au bénéfice des Lambersartois et que vous nous en empêchez.

Par ce geste symbolique de ne pas siéger au Conseil Municipal de ce 21 décembre 2015, puissiez-vous entendre la colère des citoyens que nous représentons, et qui n’en peuvent plus des manœuvres politiciennes stériles alors que tant de travail reste à faire.

Si des responsables politiques tels que vous Monsieur DAUBRESSE, n’arrivent pas à changer leurs façons de faire alors le pire est à craindre pour notre démocratie dans les temps à venir.

Communiqué de presse du Groupe Lambersart le Cœur en Plus

Communiqué de presse du Groupe Lambersart le Cœur en Plus

Une fois encore, le Maire de Lambersart a reporté la date du Conseil Municipal, privilégiant ses activités politiques nationales et régionales au détriment des contraintes locales.
Les élus et le personnel municipal astreints à assister au Conseil ont dû, une fois encore modifier, leur emploi du temps à la dernière minute pendant une période de vacances scolaires.
Dans les communes voisines, à la Métropole Européenne de Lille les dates des Conseils sont connues plusieurs mois à l’avance.
A Lambersart, le mépris prime sur le respect.
« Les élus de Lambersart Le Cœur en Plus »

Coeur en Plus 2015

Intervention de Frédéric Dehaeze concernant le « Plan Charlie »

 

 

IMG_5944

17 décembre 2015 question posée par Frédéric DEHAEZE

Monsieur le Maire,

Après les attentats de Janvier, vous aviez fait une longue intervention en Conseil Municipal, mais aussi dans la presse, nous annonçant ce que vous aviez appelé un « Plan Charlie » dans le but de créer un « Sursaut Républicain ».
Nous vous avions fait à l’époque, beaucoup de propositions concrètes qui, à notre sens, pouvaient contribuer à la réussite de ce dispositif.
Nous aimerions connaitre, monsieur le Maire, à ce jour, quelles sont les actions qui ont été concrètement mises en place depuis lors ?
Vous nous aviez annoncé par exemple la création d’une « université populaire » avec des mercredis de la citoyenneté… Luc Ferry devant en être le premier invité.
Vous nous aviez annoncé un nombre plus important de « Jeudi de la petite enfance » ou encore une action menée via «l’école de la parentalité ».
Vous nous aviez également dit que vous proposeriez aux associations de construire des actions de citoyenneté.
Sur tous ces exemples, qu’est ce qui a été mis en place ? Et pour quel résultat ?
Nous suivons particulièrement cette question car il n’aura échappé à personne que les auteurs des attentats sur notre sol, sont souvent des jeunes…
Il n’y a pas d’amalgame à faire bien sûr entre des jeunes barbares et l’ensemble des jeunes de notre pays, et encore moins des jeunes Lambersartois. Néanmoins, vous savez bien qu’aujourd’hui, plus qu’hier encore, nous avons nous adultes et élus, le devoir de les guider vers des attitudes citoyennes. La tâche n’est pas facile mais elle est primordiale à nos yeux. »
Je vous remercie.

Intervention d’Olivier Fauchille sur le 7ème quartier

 

IMG_5943

17 décembre 2015 question posée par Olivier FAUCHILLE

Monsieur le Maire,

Votre projet immobilier sur la zone des Muchaux met en émoi et même en colère des agriculteurs de Verlinghem, après avoir inquiété des habitants de St André.
On vous reproche en particulier de vouloir goudronner des terres agricoles et surtout un manque de concertation,  concertation qui faisait pourtant partie de la méthode choisie pour mener ce projet, il y a déjà plusieurs années.
Nous avons été contactés pour préciser notre position sur cette question du 7e quartier. Pour que les choses soient claires nous tenons à vous faire savoir ce que nous avons répondu. Je vous lis notre réponse aux Verlinghemois qui nous ont interrogés.
« Comme vous, nous regrettons la disparition des terres agricoles dans le secteur. Disparition rendue nécessaire par la loi qui impose à Lambersart la construction de nouveaux logements, en particulier sociaux. Néanmoins nous défendons quatre idées :
-que l’emprise sur les terres agricoles soit minimale
-qu’une véritable concertation et non un diktat soit engagée
-que l’indemnisation consécutive au rachat des terres ne soit pas une spoliation
-que les agriculteurs soient partie prenante du projet en leur proposant des emplois adaptés à leur qualité (dans une ferme pédagogique par exemple)
Compte tenu de ces éléments, compte tenu de vos fonctions à la MEL, comment comptez-vous M le Maire, satisfaire ces nouvelles victimes potentielles de l’urbanisation ? Y aurait-t-il un moyen de réduire l’emprise de l’habitat sur les terres agricoles en utilisant des terrains en friches à St-André, par exemple ?
Merci.

Intervention d’Yvon Cousin concernant les repas de nos ainés

 

IMG_5938

17 décembre 2015 question posée par Yvon COUSIN
Monsieur le Maire,
Les résidents des maisons pour personnes âgées de la ville vous ont exprimé leurs inquiétudes via un courrier qui vous a été remis par leur représentant au conseil de vie des établissements. Ces inquiétudes génèrent des angoisses et un mal-être dans la crainte de menus non adaptés à leur état de santé et pour un coût plus élevé. Ces perturbations dans la vie de nos aînés sont néfastes pour leur santé physique et psychique mais n’ont en rien modifié votre décision.
Vous avez, lors de l’installation du groupement des associations petite enfance, autorisé l’une d’entre elles, au motif de l’indépendance, à ne pas adhérer tout en continuant à percevoir les subventions versées par la ville. Ne pourriez-vous pas avoir la même attitude vis- à – vis des aînés pour leur épargner ces soucis et contribuer à leur bien-être sachant que ce qu’elles n’apprécieront pas au repas devra être compensé par elles-mêmes ou un membre de la famille.
Je vous remercie.

Intervention de Sonia Loquin sur le Pacot Vandracq

 

IMG_5939

17 décembre 2015 question posée par Sonia LOQUIN

Monsieur Le Maire,
Je voudrais attirer à nouveau votre attention sur les jeunes du Pacôt-Vandracq .Ils sont nombreux et ont peu d’espaces pour s’exprimer et même se rencontrer.
Certains peuvent être tentés de suivre de mauvais exemples. Il faut donc agir maintenant avant qu’il ne soit trop tard, en les prenant en charge, en les accompagnant. Certains sont, en échec scolaire et très influençables.
Vous allez me dire Monsieur Le Maire, que vous avez déjà pris certaines dispositions et que vous n’avez pas attendu nos observations.
OUI mais…, Il est important de faire plus et rapidement. L’accueil et l’encadrement de ces adolescents ne semble pas suffisant. Il ne s’agit pas seulement de donner aux habitants la sérénité à laquelle ils ont droit, mais il faut aider les jeunes à passer une période difficile et propice à toutes les déviances et à tous les dangers. Les services jeunesse et médiation pourraient-ils s’impliquer davantage dans le quartier ?
Merci

Intervention de Marie Françoise Delesalle sur les fonciers de la ville

IMG_5935

 

17 décembre 2015 questions posées par Marie-Françoise DELESALLE

Monsieur Le Maire,
Nous avons deux questions à vous poser :
LA PREMIERE CONCERNE UN TERRAIN DE L’AVENUE DEBUIRE DU BUC
Au cours du conseil municipal du 29 septembre 2014, vous nous avez demandé de classer en EBC (espace boisé naturel) certaines parcelles jouxtant l’institution STE ODILE  et le STADE GUY LEFORT.
Vous nous avez dit aussi que sur ce secteur aucun projet n’était à l’étude, qu’il s’agissait d’un sujet d’urbanisme qui méritait un débat.
Or, à la récente commission d’urbanisme, nous avons appris que la délibération relative au déclassement et à la vente de la parcelle qui avait accueilli des centres de loisirs et une structure « petite enfance » était retirée de l’ordre du jour. Pourquoi ce retrait ?
Y a-t-il donc un projet ?
Puisqu’il n’y a pas eu débat, nous aimerions avoir un éclaircissement de votre part quant à ce report et quant au projet sous-jacent. Pour mémoire, nous vous rappelons que nous étions et que nous sommes encore, avec l’Association des habitants de Canteleu, à l’origine du projet, favorable à l’implantation sur ce site d’une « Maison de l’Arbre » ou tout autre projet ouvert à tous.

LA SECONDE QUESTION CONCERNE LES TERRAINS SION, RUE DE LILLE
Là encore il n’y a pas eu information des élus. Vous nous avez dit qu’un projet hôtelier avait été abandonné. Nous apprenons par le voisinage qu’une construction de 60 logements est maintenant projetée et qu’une percée reliant la rue de Lille et le lycée Jean Perrin serait réalisée.
Est-ce exact ?
Quel est donc ce nouveau projet ?
Je vous remercie.

Intervention de Bernard Coffyn sur les logements vacants

 

IMG_5936

 

17 décembre 2015 posée par Bernard COFFYN
Monsieur le Maire,
Dans beaucoup de vos discours, vous faites références à vos anciennes responsabilités de Ministre du Logement.
A plusieurs reprises, vous avez abordé ce sujet dans les médias en insistant sur l’impérative nécessité pour notre pays mais aussi pour Lambersart de construire davantage de logements.
Encore très récemment, lors de la remise de médailles aux personnels municipaux, vous avez mis en exergue la bonne gestion des logements par les services de la ville pour la rénovation urbaine du Pacôt.
Or, au sein même de certains quartiers de votre ville des logements gérés par des bailleurs sociaux restent vides parfois pour certains pendant plus de 2 ans comme à la Cité Familiale où actuellement 11 maisons sont libres. Ce lundi, nous avons enfin constaté que des permis de construire étaient apparus devant certaines d’entre elles.
Conscient que la gestion des logements des bailleurs sociaux n’est pas directement de votre responsabilité, nous souhaiterions savoir :
Si vous étiez informé de cette situation ?
Si oui, en connaissiez-vous les raisons ?
Et si non que comptez-vous faire pour améliorer cette situation ?
Certains Lambersartois sont actuellement sur liste d’attente et aimeraient pouvoir s’y installer.
Je vous remercie.