CONSEIL MUNICIPAL DU 8 FEVRIER 2017 « QUESTION ORALE »

MarieFrancoiseDelesalleMarie-Françoise Delesalle

Monsieur le Maire,

Quelques demandes d’informations liées à la proximité.

La première concerne la maison à côté du cimetière rue de VERLINGHEM :

A-t-elle trouvé un repreneur ?

Nous vous rappelons que, selon nous, la vendre serait une erreur car de nombreuses possibilités d’utilisation existent pour la commune.

La seconde porte sur la chaufferie du quartier du Pacot :

Qu’en est-il de l’embellissement paysager promis sur les façades en vis-à-vis des immeubles voisins ?

Le problème de la fréquence sonore a-t-il été résolu ?

Enfin, quelles sont les garanties par rapport à la pollution liée aux particules fines dégagées par ce moyen de combustion ?

Je vous remercie.

CONSEIL MUNICIPAL DU 8 FEVRIER 2017 « LES INTERVENTIONS »

IMG_5950Intervention de Corinne FERRIER

Sujet : Subventions exceptionnelles

Monsieur Le Maire,

Concernant les subventions exceptionnelles, nous avons deux interrogations.

  • La première concerne la subvention exceptionnelle pour l’association « Lezard-Magniac ». Cette subvention n’est pas nouvelle. Cette subvention ne semble pas être exceptionnelle ! Est-ce encore une fois « un coup de pouce pour lancer la machine » comme vous nous l’avez dit ou pour faire vivre  de façon pérenne cette animation ? Nous avions déjà donné notre position l’année passée sur celle-ci. Pourquoi cette subvention n’est  pas indexée dans les subventions ordinaires ?
  • Aussi, notre deuxième interrogation concerne la subvention à l’IRIS  (club de foot), pour la sécurisation du tournoi de Pâques. A quelle fin sera utilisée  la subvention, quelle est cette sécurité que le club et ses bénévoles ou que la police municipale ne pourraient assurer ?

MarieFrancoiseDelesalle

Intervention de Marie-Françoise DELESALLE

Monsieur le Maire,

Lors des vœux au monde économique lundi 23 janvier à la ferme du Mont-Garin, vous disiez : « Plus j’avance et plus je suis persuadé que le problème de la France, c’est nous, c’est la gouvernance. »

Depuis le début de ce mandat municipal, trois élus majoritaires ont démissionné. Nous regrettons le quasi silence et le manque d’information liés à ces départs. Les citoyens auraient sans aucun doute aimé entendre les démissionnaires dire le pourquoi de leur décision. Et nous espérons que votre mode de gouvernance n’en est pas l’une des causes.

Aujourd’hui, 8 février 2017, nous apprenons le départ de Delphine Lemaître, départ que nous regrettons, car cela permettait à la jeune génération, peu représentée au sein du conseil municipal, de s’initier aux réalités de la gestion d’une commune.

C’est dans ce contexte que nous saluons l’arrivée de votre trentième colistière et que nous lui souhaitons la bienvenue. Par ailleurs, nous voulons simplement attirer votre attention sur le fait que Madame Corinne CROMBEZ, par les jeux stratégiques de votre gouvernance qui consiste à maîtriser le terrain politique de la commune, est à ce jour présidente du Foyer résidence « le Clos du Bourg », et en même temps membre du conseil d’administration de l’EHPAD, et aussi du foyer résidence « Les Charmettes ».  Comment va-t-elle faire pour être à la fois représentante du conseil municipal en remplacement de Madame Delphine Lemaitre et continuer à occuper ses fonctions actuelles ? N’arrive-t-on pas à la limite des possibilités de votre gouvernance, celle que vous avez mise en place au fil des mandats ?

Nous votons pour l’installation de Madame Corinne CROMBEZ, à condition que vous acceptiez de modifier les mandats de représentation qui lui sont confiés ? Enfin, serait-il possible de demander aux différents présidents de ces associations de régulariser auprès des services de la préfecture les changements de nominations des conseils d’administration qui, pour beaucoup, datent encore de 2005 ?

Je vous remercie.

 

YvonCousinIntervention d’Yvon COUSIN

Une fois encore les contribuables Lambersartois vont payer !

La loi vous permet de leur imposer la charge supplémentaire des frais de justice que vont engager Mme ASTRUC et M. REYNAERT.

Bien évidemment nous désapprouvons mais je voudrais vous faire prendre conscience de ce que vous faites. Nous sommes ici 7, 7 conseillers municipaux associés à M. KORBER, Président de l’association des habitants de Canteleu et M. DARQUES dont vous n’appréciez pas toujours les propos. C’est un euphémisme. Nous sommes donc 9 qui avons versé une consignation judiciaire de 1.000€ chacun pour défendre notre image, celle que vous avez salie dans Lambersart-Infos, en nous qualifiant de pseudo-citoyens après nous avoir traités d’irresponsables ou d’élus tenant des propos de caniveau.

Dans ce combat judiciaire vous voulez sans honte faire payer aux Lambersartois la défense de vos 2 adjoints, responsables ou co-responsables. Cet engagement de dépenses est légal comme sont légales certaines indemnités moralement condamnables que l’actualité a mis au jour. Vous confiez donc votre défense car c’est bien vous le chef, à un avocat de renom sans même fixer une limite aux honoraires que vous allez engager.

Irez-vous en appel ? Irez-vous en cassation ?

Ce soir, vous demandez presque un chèque en blanc aux conseillers, un chèque qui pourrait atteindre très vite 25.000€. Le prix d’une voiture. Il est vrai que vous avez pris l’habitude de faire payer aux Lambersartois vos procès. Et lorsque le tribunal vous condamne, vous ne remboursez pas la commune. Ce fut le cas dans le procès qui vous a opposé à nos anciens collègues Bouche et Dupont. Le parquet vous a même reproché le caractère procédurier de votre démarche qui a fait perdre temps et argent à la justice.

Pour en revenir à l’affaire d’aujourd’hui je dirais que vous avez en face de vous 9 vrais citoyens (ne vous en déplaise) qui ont engagé leur argent personnel. Et pour certains 1000€, c’est beaucoup et peut les gêner dans leur vie quotidienne. Vous utiliserez, vous, l’argent public. Prenez en conscience !

Enfin pour terminer sur un point plus juridique que le tribunal tranchera, je me demande si vous pouvez engager l’argent public dans ce cas d’espèce. Vous n’avez pas à défendre vos deux élus qui n’ont pas été attaqués dans leur fonction d’élus mais pour les propos blâmables qu’ils ont signés dans la tribune libre du bulletin municipal. La tribune libre, monsieur le Maire !

Je vous remercie au passage de nous avoir signalé que M. REYNAERT était, semble-t-il, l’auteur de l’article. Nous l’ignorions. N’est-ce pas lui déjà qui avait écrit le texte sur la Pythie de VERLINGHEM ?

Je m’éloigne du sujet. Je conclus donc M le Maire : si vous pensez avoir juridiquement raison, vous avez moralement tort !

CONSEIL MUNICIPAL DU 8 FEVRIER 2017 « LE ROB »

LE RAPPORT D’ORIENTATION BUDGETAIRE

IMG_5943Prise de parole : Olivier Fauchille

Tout d’abord, nous regrettons, Monsieur le Maire, qu’une nouvelle fois les documents de préparation de la commission ville gestionnaire n’aient pas été tous communiqués dans les délais prévus par le règlement intérieur.

Ces documents n’avaient-ils pas reçu votre validation pour pouvoir être communiqués dans les délais ?

Les commissions présentent au moins l’intérêt de discuter des points les plus techniques pour éviter d’avoir à les aborder en conseil municipal (par exemple qu’entend-t-on exactement par « participations » dans le tableau des recettes liées aux dotations et fiscalités indirectes que vous nous avez présenté).

Nous voulons juste disposer à temps des éléments nécessaires à la préparation des commissions et donc des conseils municipaux.

Nous ne reviendrons pas dans le détail sur votre analyse macro-économique.

Parmi les grandes tendances internationales, nous retiendrons la mondialisation, la montée des extrémismes, notamment en Europe et en France en particulier, avec les attentats dramatiques de ces derniers mois : la conséquence en France en est notamment l’état d’urgence avec les impacts sur la sécurité de notre propre commune.

Sur le plan économique, notre pays n’a pas su profiter d’un environnement économique pourtant favorable ces dernières années : coût réduit de l’énergie, coût de l’argent historiquement bas, faiblesse de l’Euro face au Dollar favorable aux exportations ; sur ce dernier point nous constatons une forte volatilité des parités de change en ce début d’année.

Au cours de cette année 2017, le pays vivra une triple période électorale : présidentielle, législatives et sénatoriales, avec l’application de la loi du 22 janvier 2014 sur la limitation du cumul des mandats ; le début de campagne présidentielle révélant de notre point de vue l’usure du système politique français actuel.

Pour notre ville de Lambersart nous voyons trois axes d’orientation du budget concourant à renforcer l’attractivité de notre commune :

=> Le premier axe concerne « Lambersart la jolie » dont nous voulions justement remettre le nom à l’ordre du jour, comprenant les efforts nécessaires pour l’embellissement de la ville, son verdissement et sa propreté, ainsi que l’attention à porter à la sauvegarde et à l’entretien du patrimoine communal, y compris culturel.

L’enfouissement des réseaux à défendre auprès de la MEL en fait notamment partie.

=> Le deuxième axe, qui est le plus important concerne la jeunesse : de la petite enfance, à l’animation des ados, en passant par le scolaire et le périscolaire, le développement de l’emploi des jeunes, notamment en facilitant la croissance de nos entreprises lambersartoises.

=> Le troisième axe est bien sûr la baisse des impôts; nous ne voulons pas ajouter à l’écho des médias nationaux qui décernent le record de France du taux d’imposition de la taxe d’habitation à Lambersart, nous préférons retenir Monsieur le Maire votre volonté  de baisser enfin la taxe d’habitation, ce que nous réclamions déjà dans notre programme des élections municipales de 2014,  pour les Lambersartois : 10% de baisse de la partie communale des impôts locaux, sur la durée des six ans du mandat municipal  :  là où d’autres communes ont déjà réussi, comme celle de Tourcoing qui après deux baisses successives de 2% de la taxe d’habitation en 2015 et en 2016, annonce une baisse de 3% pour 2017, ou encore Marcq en Baroeul qui tient sa promesse de diminuer la taxe d’habitation de 4%.

Cette année encore nous avons voulu illustrer l’un des sujets du ROB par la présentation de deux tableaux sur la taxe d’habitation dont les données sont issues de l’un des sites du gouvernement.

TABLEAU 1

« BENCHMARKING » TAXE D’HABITATION (Lambersart et villes environnantes)
Données

2015

Taux d’imposition Taxe d’habitation

%

Référence

Strate %

Réduction (en €)

Abattements

 par habitant

Référence

Strate (en €)

Lille 33.55 21.47 63 228
Lambersart 40.0 18.41 191 192
La Madeleine 24.93 18.41 171 192
Marcq-en-Baroeul 28.89 18.41 136 192
St André 38.05 15.98 169 136
Marquette 32.16 15.98 152 136
Wambrechies 30.91 14.71 79 103
Lompret 24.09 13.03 59 58
Verlinghem 25.37 13.03 207 58

Source : alize2.finances.gouv.fr/communes

 

Nous y avons présenté les données par habitant, comme vous aimez le faire, Monsieur le Maire, pour Lambersart et les villes voisines, ainsi que leurs strates.

Nous voyons bien l’effort important qu’il reste à faire à Lambersart pour baisser le taux d’imposition lui-même qui est le plus élevé à 40%, alors que les abattements par habitant n’ont finalement rien d’exceptionnel à Lambersart à 191 euros par habitant (légèrement en dessous de la strate).

Pour y arriver, nous prévoyons de proposer des pistes d’économie lors de la prochaine séance du conseil municipal sur le budget 2017.

TABLEAU 2

BASES DECIDEES SUITE AUX DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL
Données 2015 Lambersart
A. Taux d’imposition Taxe d’Habitation 40 %
Montant Taxe d’Habitation (en milliers d’€) 10 279
Incidence des abattements (en milliers d’€) 5 497
% des abattements/Montant Taxe d’Habitation 53.5 %
B. Conversion des abattements  en équivalent

Taux d’Imposition Taxe d’Habitation

21.4 %
Taux net d’imposition TH  (A – B) 18.6 %

Source : alize2.finances.gouv.fr/communes

Le taux d’imposition Taxe d’habitation de Lambersart corrigé des abattements reste encore supérieur au taux d’imposition Taxe d’habitation de la strate non corrigé des abattements (18,41 %) du tableau précédent.

Pour terminer sur le sujet des tableaux, nous ne sommes pas dupes de la présentation faite dans le journal municipal du tableau des 10 villes les plus fiscalisées des Hauts de France qui s’arrête savamment à 607 €uros d’impôts locaux par habitant…lorsque Lambersart se situe juste derrière à 600 €uros !

Sur le sujet de la dette, nous notons qu’un nouveau-né à Lambersart démarre dans la vie avec une dette de 561 euros, alors que s’il avait débuté ses jours un peu plus loin, à Marcq en Baroeul ou à Bondues, il serait né quasiment sans dette, ou même sans dette du tout (comme à Mons en Baroeul d’après vos propres tableaux), même si ce montant reste raisonnable par rapport à la strate.

FredericDehaeze

Prise de parole : Frédéric Dehaeze

Concernant le SIVOM dont vous ne parlez pas dans votre Rapport d’Orientation Budgétaire, vous connaissez, Monsieur le Maire, notre point de vue sur l’existence de cette structure contribuant au « mille-feuille administratif », qui coûte finalement aux Lambersartois de l’ordre de

400 000 euros, lorsque Président et Vice-Présidents coûtent au SIVOM lui-même plus de 40 000 euros

Concernant les recettes de la commune, nous aurions voulu disposer du montant des droits de mutation avec leur évolution et perspective, dans un marché immobilier particulièrement tonique, puisque 2016 aura été une année record au niveau National avec 830 000 transactions réalisées. Cette situation pourrait générer une augmentation de recette non négligeable.

Concernant les investissements et les cessions de patrimoine communal nous sommes dans le brouillard, avec le sentiment que les décisions de vente du patrimoine communal se prennent au coup par coup, sans référence au programme pour lequel vous avez été élu, et pour cause, puisque ces projets majeurs n’y figuraient pas !

A défaut de disposer d’un programme fiable de la majorité auquel se référer, nous demandons l’établissement d’un véritable plan triennal des investissements et des cessions que vous envisagez jusqu’à la fin du mandat, afin que les Lambersartois aient une véritable lisibilité des projets susceptibles d’être engagés dans leur commune. Et non des effets d’annonce au coup par coup.

Nous déplorons le manque de clairvoyance dont a pu faire preuve un élu tel que vous, en charge de tant de responsabilités au niveau local et national, concernant la baisse des dotations de l’état, utilisée comme prétexte justifiant la vente de tous les terrains encore aménageables et disponibles de la ville, alors que dès 2013 le recours à cette restriction de l’Etat ne semblait faire plus aucun doute. Et encore, nous avons un peu de répit avec la moindre baisse de la Dotation Global de Fonctionnement annoncée pour 2017.

Enfin concernant la gestion du personnel, nous nous étonnons du net accroissement de l’effectif en 2016 en ETP par rapport à l’année précédente :  + 3,85%  ; quelles sont les prévisions pour 2017 ?

En conclusion, c’est encore une fois le manque de vision et d’anticipation pour notre ville que nous déplorons cette année. Nous vous proposons de retenir les 3 axes sur lesquels nous souhaitons voir la ville faire des efforts qui se traduisent dans le budget.

A savoir :

L’Attractivité de Lambersart la Jolie

L’accompagnement de notre jeunesse

La baisse des impôts tel que nous le préconisons depuis 2014

Nous remercions les services pour le travail réalisé.

 

 

poésie bidouillée

Un de nos amis a voulu répondre à une élue de Lambersart qui, par opportunisme, a quitté l’opposition pour bénéficier du confort douillet de la majorité.

  • A ce qu’elle a écrit dans le journal de propagande municipal il répond :
  • « j’ai décidé de soutenir l’opposition afin de :
  • -proposer au lieu de calomnier
  • -construire au lieu de parader
  • -rassembler au lieu de diviser
  • -travailler au bénéfice de tous »

CENSURE

Peut-être qu »il ne doit pas être content notre ancien maire Georges Delfosse  de constater que même le jour de la commémoration de sa mort son successeur ,par rancœur, supprime de la photo les 3 représentants de l’opposition sur la dizaine de personnes présentes photo.Il doit trouver cela mesquin…

 

Photo du Lambersart-Infos du 4 au 17 février 2017;