ENCORE A LA TRAINE

Quand donc serons nous des pionniers, des innovateurs ?

Voilà près de trois ans que nous vantons les bienfaits du budget participatif qui , dans un premier temps collecte les projets que proposent des habitants pour ensuite les faire choisir par l’ensemble de la population avant de les financer par un budget prédéterminé.

Malheureusement la léthargie lambersartoise  est ici toujours   plus forte que l’esprit de création. A  l’exception de l’initiative , pourtant  née à Roubaix, qui vise le zéro-déchet, nous vivons dans  le train train communal habituel.

Et ce début janvier remue le couteau dans la plaie : La ville de Lille qui s’est lancée dans la mise en œuvre du budget participatif a sélectionné  323  propositions et aujourd’hui on apprend que  Marcq en Baroeul a  reçu 73  propositions  .

Qu’attend on à Lambersart ?

voici une proposition : que l’argent prévu pour l’exposition sur les parfums de GRASSE constitue une partie de la somme qui devrait être consacrée au budget participatf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *