« Lambersart Le Coeur en Plus » annonce l’orage et vote contre !

« Lambersart Le Coeur en Plus » annonce l’orage et vote contre !

Hier, la Voix du Nord titrait :

Au cours des derniers Conseils municipaux, le groupe d’opposition « Lambersart le Cœur en Plus » a critiqué fortement la méthode utilisée par Mme KRIEGER pour imposer ses projets immobiliers aux Lambersartois.

Tout d’abord, en mettant en garde la majorité municipale lors de la présentation du budget primitif de la ville le 27 mars 2019.

Conseil Municipal, au cours duquel Mme le Maire présentait aux Conseillers Municipaux un budget équilibré à hauteur de 2,4 Millions d’€uro par  la vente des terrains sis avenue DEBUIRE DU BUC et sis aux abords de la nouvelle école PASTEUR en cours de construction, au carrefour des rues NADAUD et LOMPRET , sans fournir aucun détail sur ses projets en question sans même transmettre aux élus les documents d’évaluation de vente de ces terrains par les domaines.

Intervention de « Lambersart le Cœur en Plus » présentation du Budget Primitif le 27/03/2019 :

« Madame le maire,

Nous regrettons vivement que depuis votre présentation du ROB du 7 février dernier, vous n’ayez apporté aucune réponse, ni à nos remarques, ni aux questions formulées lors du dernier Conseil.

A présent Madame, nous avons encore le regret de constater que, tout comme le budget primitif que vous nous aviez présenté le 1er avril 2015, celui présenté aujourd’hui en 2019 est une nouvelle fois insincère.

Non seulement ce budget nécessitera des économies substantielles de la part des services municipaux que nous estimons à hauteur d’environ 50.000€ et qui, compte tenu de la situation financière constatée de ces mêmes services en 2018, ne nous semblent tout simplement pas compatibles avec leurs missions.

Mais, en faisant abstraction de cette 1ère remarque, tout comme en 2015 pour le terrain du stade Guy LEFORT, ce budget s’équilibre par des recettes de cessions immobilières incertaines : la vente du terrain Pasteur et la vente de l’avenue DEBUIRE du BUC pour un montant atteignant la bagatelle de 2.400.000€. Voilà pourquoi nous considérons ce budget comme insincère.

Comment envisagez-vous expliquer aux riverains de la rue de LOMPRET, de la rue NADAUD et du quartier Nord-Ouest, que vous allez rajouter 40% de logements sociaux dans ce quartier ?

Quand il en contient déjà beaucoup : rue Louis Braille, rue Eugène Descamps, à la Cité familiale … Alors que vous n’en avez réalisé aucun à proximité du domicile de Mme le Maire, aux serres CASIER ou au stade Guy LEFORT sur l’avenue de l’Hippodrome.

Comment envisagez-vous convaincre les habitants de ce même quartier NORD-OUEST, que vous avez encore l’intention d’en faire tout autant sur le terrain GRUSON rue de LOMPRET ?

Et, enfin cerise sur le gâteau, comment pensez-vous éviter le dépôt de recours par les habitants de CANTELEU quand vous comptez imposer 30% de logements sociaux supplémentaires dans l’avenue DEBUIRE DU BUC au sein du quartier dans lequel ces mêmes habitants ont déposé à plusieurs reprises des recours concernant vos projets de construction ?

En cette période électorale à venir, il n’est pas du tout certain que la vente de ces terrains intégrée dans votre BP 2019 pour l’équilibrer se fasse comme une lettre à la Poste, bien au contraire.

N’allez pas dire, Madame le Maire, après cette intervention que « Lambersart le Cœur en Plus » est opposé à la construction de logements en général et sociaux en particulier.

Non !

En revanche, nous sommes effectivement opposés au déséquilibre notoire quant à votre répartition de ces logements à caractère social au sein de certains quartiers de la ville qui risque fort de mobiliser les habitants des dit quartiers contre vos projets et, par voie de conséquence, rendre les recettes liées à ces cessions immobilières totalement incertaines.

En effet, aucun promoteur immobilier ne prendra le risque d’acheter ces terrains si des recours sont déposés à l’encontre de ces ventes. L’artifice utilisé par votre prédécesseur, M. DAUBRESSE, à travers la mise en œuvre d’une garantie à première demande pour la vente du terrain du stade Guy LEFORT à hauteur 1 950 000€, toujours pas réglée à ce jour mais déjà consommée dans le remboursement de vos investissements en 2016 et en 2017 et pour laquelle, nous le constaterons toute à l’heure vous nous présenterez une nouvelle délibération, ne vous sera plus d’aucun secours.

De plus, compte tenu de la situation financière tendue observée à travers le Compte Administratif 2018 et ce que nous venons d’évoquer, le risque que votre budget soit en total déséquilibre à la fin de l’année s’avère particulièrement important….

Ce qui serait dévastateur pour les finances de la ville, imaginez-vous notre belle ville de Lambersart sous tutelle !

Car, Mme le Maire, où iriez-vous donc chercher l’argent ?

Le recours à un nouvel emprunt à hauteur de 2.400.000€ nous semble actuellement difficilement réalisable, suite à l’endettement de la ville que sa très faible capacité d’autofinancement ne permet pas de rembourser aujourd’hui dans des délais acceptables…….

De plus, compte tenu de la situation financière tendue de la ville qui transparait à travers l’étude des derniers comptes administratifs, situation plus que tendue qui vous a contraint à nous faire un tour de passe-passe, une sorte de partie de girouette fiscale à vous donner le tournis.

En effet, petit rafraîchissement de mémoire, en avril 2017, vous baissez la taxe d’habitation pour 5 mois plus tard, fin septembre, supprimer les 2/3 de l’abattement général à la base sous un faux prétexte, pour baisser le taux à nouveau en mars 2018 sans pour autant gommer la hausse, ce qui s’est traduit par une augmentation sensible des impôts de la taxe d’habitation 2018 des contribuables Lambersartois et pour enfin nous proposer une nouvelle baisse du taux en 2019 qui malheureusement ne viendra toujours pas compenser la hausse de 2018.

Si vous estimez que cette manière de faire peut-être qualifiée de bonne gestion alors excusez-nous de ne pas partager votre analyse.

Enfin et pour en terminer, dans un contexte financier particulièrement difficile, vous nous présentez un budget nécessitant des économies substantielles inconsidérées pour les services, un budget risqué car équilibré par des ventes de terrains aujourd’hui incertaines (2.400.000€), une amende SRU non revalorisée alors que le Préfet peut la multiplier par 3 et des nouvelles erreurs constatées dans les chiffres présentés, ce qui nous amènent à voter contre ce budget irréaliste, insincère et basé sur des documents chiffrés pour partie entachés d’erreurs.

Chers collègues, voilà le moment venu de voter. Je vous demande de bien y réfléchir car si vous adoptez un tel budget, dans une telle situation financière, vous prenez une risque important qu’il vous faudra assumer….. »

 

Intervention de « Lambersart Le Cœur en Plus » Conseil municipal du 9 mai 2019

Délibérations 10 et 11 : Parcelles avenue DEBUIRE DU BUC

Madame le Maire,

Que vous arrive-t-il ? Que se passe-t-il ? Que de précipitation ?

Pour preuve, cette nouvelle délibération transmise au cours du conseil. Le contenu est resté jusqu’à présent inconnu, nous n’avons pu en discuter au sein de notre groupe. Néanmoins, il semblerait que la dilapidation des espaces verts se poursuive ?

Après avoir amputé le stade Guy LEFORT, côté avenue de l’Hippodrome, vous renouvelez l’opération côté Sainte –Odile en aliénant pour une vente une partie de la parcelle AW 768 soit une amputation de 388m2. Une partie de la parcelle AW 768 étant annexée avec la AW 767 pour devenir la parcelle AW 798.

Si l’on se fie à vos paroles précédentes, il y aura aussi une emprise sur le stade côté avenue du Colysée avec un parking et la réimplantation, pour laquelle nous sommes favorables, du city stade, sans oublier la possibilité d’un chemin piétonnier le long du stade.

Mais jusqu’où irez-vous dans le démantèlement du stade ? Lambersart n’est-elle pas une ville active et sportive ?

Pour le lien social, pour la santé des citoyens, ne doit-elle pas protéger dans son intégralité les stades qu’elle possède ? Or nous constatons que le stade Guy LEFORT se réduit progressivement, à l’image d’une peau de chagrin.

Avant de conclure, nous aimerions vous rappeler, afin que vous ne propagiez une rumeur disant le contraire, que nous sommes favorables à la création de logements sociaux et au respect de la charte pour la mixité sociale à laquelle la ville adhère. Et nous remarquons que vous incluez bien tardivement les 30% de logements sociaux car absent du projet des constructions sur les serres Casiers, absents du projet côté Hippodrome du stade Guy LEFORT.

Depuis le début du mandat, nous n’avons cessé de vous alerter sur cette entorse à la loi qui oblige, aujourd’hui, le contribuable Lambersartois au paiement d’une amende assez conséquente. Nous vous avions, aussi, proposé des solutions que vous avez systématiquement rejetées.

Et, une fois encore, nous constatons que la population du quartier n’a pas été consultée. Ne vous étonnez donc pas d’éventuelles réactions des habitants ?

Enfin, nous redisons que la politique foncière que vous pratiquez et qui consiste à appauvrir la commune par des ventes de terrains publiques à des sociétés immobilières privées est inacceptable.

Nous sommes pour des projets immobiliers concertés avec la population sur les parcelles DEBUIRE DU BUC, les habitants en ont à travers la construction de la maison de l’arbre, prenant en compte les besoins des différents quartiers ici, à Canteleu, le manque d’espace vert et le manque de stationnement puisque nous sommes en zone bleue.

Nous sommes pour des projets qui soient de vrais projets municipaux, pensés, élaborés, pour et avec les habitants et non délégués à des sociétés immobilières privées.

Nous déplorons la perte d’une partie du stade Guy LEFORT. Nous déplorons aussi la perte dans son intégralité d’un espace qui fut dédié à l’enfance avec une « Bougeothèque », puis à des centres de loisirs, et finalement, avant la démolition du préfabriqué, à la solidarité avec l’accueil de personnes en situation précaire.

Le bien communal doit rester un bien communal au service de tous les habitants.

Pour les deux délibérations concernant les parcelles situées avenue DEBUIRE DU BUC, nous votons contre ! »

 

Voilà donc quelles étaient les positions claires du groupe d’opposition « Lambersart le Cœur en Plus » lors de ces derniers conseils municipaux…..

Critiquant fortement la méthode utilisée par Mme le Maire, dans la stricte ligne de son prédécesseur, « Méthode du fait accompli« , l’opposition mettait en garde la majorité municipale sur les risques de la situation que malheureusement nous vivons aujourd’hui à travers des projets immobiliers refusés par la population et, par voie de conséquence, des risques de déséquilibre budgétaire.

C’est bien là, le sujet majeur d’aujourd’hui qui explique la précipitation de Mme le Maire à mettre en œuvre ses projets immobiliers, ne nous y trompons pas.

Face au refus d’une partie de ses Conseillers Municipaux de soutenir le projet immobilier DEBUIRE DU BUC, Mme le Maire a décidé d’y mettre fin.

Cela se traduit par une non recette de cession immobilière d’environ 1,2 million d’€uro.

Quid alors de ce qui va se passer pour le deuxième projet immobilier concernant le site PASTEUR ?

La population du quartier ne semble guère plus favorable au projet de la société « ATREO » que Mme le Maire tente d’imposer, société qui depuis 2015 attend la purge des recours pour mettre en œuvre.

Un Comité des riverains s’est créé, que va-t-il réclamer ?

Le projet PASTEURNADAUD ne semble pas sur le point d’être réglé…..

En effet, si le Comité du quartier Nord-Ouest refuse ce projet en l’état, que la population exige de repartir à zéro pour être associée au projet que fera Mme le Maire ?

Sera-t-elle, là encore, soutenue ou non par sa majorité, l’avenir nous le dira ?

Mais une chose est sûre, si ce dernier projet de cession de terrain venait a être retardé, voire également annulé, alors l’équilibre des finances de la ville serait en danger et ce, malgré l’augmentation du produit fiscal de 860 000€ réalisé au détriment des contribuables Lambersartois en 2018 mais également en 2019.

Mme le Maire, adjointe aux finances de la ville, a réellement du soucis à se faire, elle devra probablement revoir son budget……..

« Lambersart Le Cœur en Plus« , pour sa part, a déjà annoncé la couleur et votera contre le projet du site PASTEURNADAUD en l’état.

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *