Gestion Dynamite Immobilière à LAMBERSART

Gestion Dynamite Immobilière à LAMBERSART

Réunion du mardi 10 septembre 2019

LOGINOR, promoteur immobilier, accompagné par le service urbanisme de la municipalité a organisé une réunion de présentation de son projet pour les riverains ce mardi 10 septembre 2019 à 18h30 à la ferme du Mont-Garin.

A la fin du mois de juillet, au plein milieu des vacances, quelle ne fut pas la surprise des habitants du quartier des Conquérants présents de voir, affiché sur le portail de l’entreprise TEFFRI, un permis de construire concernant une future construction de 2 immeubles R+3 et R+4 comprenant au total  45 logements sur le terrain de l’entreprise bordant la rocade d’une superficie de 2 421m² .

2019-07-27 permis de construire TEFFRI (1)

Aucun habitant du quartier, avant ce soir d’été, n’avait été informé par les élus de la majorité de ce qui se préparait à être construit dans le quartier. Pourtant, régulièrement des réunions de conseillers de quartier ou des réunions pour l’ensemble des habitants du quartier sont organisées par le 1er adjoint de la municipalité…..

Ce mardi soir, lors de cette réunion, LOGINOR ne se trouva pas face aux quelques riverains du projet invités mais bien face à plus de 100 habitants du quartier particulièrement mécontents de la tournure des évènements.

2019-09-10 Réunion présentation projet Loginor

En effet, l’ensemble des habitants du quartier, fortement mobilisés au cours du mois d’août et en ce début septembre, ont spontanément créé un collectif, un site et un groupe Facebook pour exprimer leur désapprobation et leur colère…..

Site Internet du Collectif des Conquérants

Une pétition regroupant plus de 400 signatures (200 environ sous la forme papier et 200 autres sous la forme informatique), a été réalisée au cours de cette fin d’été et certains riverains sont actuellement occupés à rédiger des Recours gracieux qu’ils ont l’intention d’adresser à Mme le Maire.

Ce mardi soir, la remise totale en question du permis de construire était manifestement à l’ordre du jour. Dans une ambiance que l’on pourrait qualifier de particulièrement houleuse, de nombreux habitants se sont exprimés contre la réalisation de cette construction, parfois même avec un tantinet de véhémence.

De nombreuses questions et critiques, tant à l’architecte qu’au promoteur, ont été formulées mais, malheureusement le promoteur manifestement avait organisé cette réunion pour vendre son projet. Bien que les habitants revenaient à la charge, soit il tentait d’éluder leurs questions, soit il y répondait de façon évasive ou de manière incongrue :

 » la hauteur des bâtiments ne correspond absolument pas à la typologie des habitations du quartier », réponse du promoteur : j’aurai pu construire plus haut jusqu’à 16,50m, vous remarquerez que je n’ai pas été au maximum »

« Une telle construction engendrerait des problèmes de stationnement (69 places pour 45 logements quid des visiteurs) et de circulation (60 voitures jours dans une rue déjà particulièrement encombrée) », Réponse pour les 45 logements 69 places devraient suffire…

« la remontée des nuisances sonores dues à la proximité de la rocade se refléteront sur les hautes façades de ces nouveaux bâtiments et impacteront les maisons situées plus loin », Réponse au contraire ces hauts bâtiments serviront de bouclier phonique !

« l’augmentation de la dangerosité liée aux sorties de véhicules aux heures de pointe et à la proximité du pont », Réponse la MEL a fait les études ça passe….

« la perte de luminosité pour les habitations à proximité des nouveaux bâtiments, conséquence de leurs hauteurs jugées excessives (R+ 3 + Attique = 14m) », Réponse il y a plus d’ombre en mai qu’en octobre….

« la non recherche d’une alternative au béton à tout crin à travers l’utilisation des logements vacants (+ 600 selon l’Insee en 2019 à Lambersart)« , Réponse on ne peut pas obliger les propriétaires à louer

« la prévisible dévalorisation du prix de leur maison avec une telle construction à proximité », pas de Réponse…….

Enfin à une question posée quant au respect de l’article 11 du PLU, le promoteur s’est emporté pour dire que ce serait au tribunal de trancher cette question.

En résumé, les habitants présents étaient particulièrement amers de ne pas avoir été associés en amont à l’élaboration de ce projet immobilier qui pourtant les concernent directement. Les sentiments d’abandon et de colère envers les élus de la municipalité ont transpiré à maintes reprises tout au long des débats.

A l’issue de cette réunion, leur réponse unanime s’avère très simple :

« Les habitants du quartier des Conquérants ne veulent pas de ce projet en l’état !« 

L’absence totale d’élu de la majorité à cette réunion a fait l’objet de très nombreuses critiques. La ville va probablement avancer comme argument qu’il s’agit là d’une affaire privée entre le propriétaire TEFFRI et le promoteur LOGINOR.

Argument fallacieux bien évidemment, la ville a été informée de ce projet depuis plusieurs mois, elle a donné son aval au permis de construire, elle n’a pas contesté la hauteur des bâtiments à construire au regard de la typologie du quartier, si le 16 mai ce projet a été évoqué succinctement au cours de la dernière réunion des Conseillers de quartier, la ville n’a pas fait l’effort d’informer directement les riverains de la nature exacte de ce projet et, comme par le plus grand des hasards, le permis de construire a été affiché par le promoteur au beau milieu de l’été, un 29 juillet….

Tout comme au CASTEL Saint-Gérard, au stade Guy LEFORT, à l’avenue DEBUIRE DU BUC, aux MUCHAUX, au site GRUSON, au site PASTEUR-NADAUD et probablement demain ou après-demain au site SION-PELICIER, la majorité municipale poursuit sa stratégie de gestion dynamique de l’immobilier annoncée 2 ans après les élections municipales donc sans l’aval démocratique et de la façon la plus opaque possible, en refusant systématiquement aux élus de son opposition tout débat sur la politique immobilière qu’elle mène depuis plusieurs années et place ainsi les Lambersartois devant le fait accompli…

« Pourquoi ce manque de transparence totale ? Ce déni de démocratie ? »

« Pourquoi refuser d’associer la population à l’élaboration des projets en amont ? »

Aujourd’hui l’ancien Maire, Marc-Philippe DAUBRESSE, candidat à la mairie de LILLE, abandonne en rase campagne la maire, Christiane KRIEGER, qu’il a lui-même installée dans son fauteuil après son élection de Sénateur en décembre 2017.

Après avoir initié ces différents projets, en pleine tempête contestataire, il vient à présent de lui conseiller de changer de logiciel en prétextant au sujet du projet DEBUIRE DU BUC qu’elle avait mal fait alors qu’elle n’a rien fait d’autre que reprendre son propre projet dont la mise en œuvre programmée en décembre 2015 avait été repoussée d’extrême justesse à la suite de la vive contestation de son autre projet de l’autre côté du stade Guy LEFORT présenté en septembre 2015.

Aujourd’hui, certains de ses amis proches décrivent une maire de LAMBERSART au bord de la déprime ce qui explique peut-être l’absence des élus de la majorité à la réunion organisée par LOGINOR. Malheureusement, la vive contestation lors de cette réunion ne risque pas d’arranger ses états d’âmes.

« Lambersart le Coeur en Plus » vous dit à très bientôt

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *