DES MYTHES ET DES HOMMES

DES MYTHES ET DES HOMMES

Il ne fallait pas s’attendre à la foule lors de l’inauguration de l’exposition « Résonance des mythes grecs antiques ». Le public présent venait sans doute rafraîchir ses souvenirs d’école quand les maîtres racontaient ou faisaient lire des histoires extraordinaires. Des histoires de dieux, de demi-dieux qui avaient entre eux des relations souvent conflictuelles et des relations non moins compliquées avec les hommes.

En tout cas des histoires fabuleuses qui touchaient l’imagination mais auxquelles les Grecs croyaient et interprétaient …comme on peut encore le faire aujourd’hui..

C’était Achille, « semblable aux dieux » qui choisissait une vie courte mais glorieuse ; c’était Aphrodite déesse de la beauté mais qui n’était pas un modèle de fidélité au contraire de Pénélope ; c’était Athéna, Dionysos, Chronos qui mangeait ses enfants, Héraclès fille de Zeus et d’une mortelle, Icare aussi …tout ce joli monde vivait ou aspirait à vivre sur l’Olympe, résidence de Zeus.

On retrouve donc dans l’exposition quelques unes de ces figures du commencement des temps mais faute d’un minimum d’explications ,le visiteur reste sur sa faim. Cela sera peut être corrigé en particulier pour les visites réservées aux enfants. L’histoire de Pégase, le cheval ailé, transfiguré en âne portant des plaques de cellules photoPEGASEvoltaïques devrait plaire à tous…

L’idéal, bien sûr, serait que chaque artiste – ils sont une dizaine – présentât lui-même son œuvre et son interprétation du mythe qu’il a choisi. C’est impossible.
Pour éviter le sentiment de frustration qu’on éprouve après la visite, il semble donc nécessaire qu’un guide prenne le temps de nous rappeler ces belles histoires et nous aide à comprendre ces interprétations d’artistes, chacun restant libre, après, de donner le sens qui s’impose à lui..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *